Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Jean-Michel Poncy
Publié dans : #plantes

 

 

 

 

GUEULES DE LOUP, MUFLIERS (ASARINA, ANTIRRHINUM, MISOPATES)

Vous pourrez rencontrer ces belles fleurs   dans nos campagnes Ariégeoises souvent au bords des chemins ou du côté de Marseille et ailleurs dans le midi

Toutes ces plantes, de la famille des Scrofulariacées  ont une corolle à deux lèvres. L'inférieure est pourvue d'un renflement important, le palais, appliqué contre la lèvre supérieure. Il n'y pas d'éperon mais une bosse à la base de la lèvre inférieure.

 

Etymologie

Antirinum :

Du grec anti, comme, rhin, mufle : forme de la corolle (Coste)

Majus : grand plus grand

Procumbens prostré

 

Asarina procumbens Miller

[Syn. Antirrhinum asarina Linné] 4 Fl. Fr.Asarine Muflier couché

 

   C'est une plante velue-glanduleuse, qu'on peut rencontrer sur les rochers siliceux et dans les rocailles des Pyrénées orientales et centrales, des Corbières, des Cévennes et du Cantal. La tige couchée porte des feuilles en forme de rein, crénelées-lobées. Les fleurs d'un blanc jaunâtre, souvent striées de rose, sont odorantes.

Longueur 10 à 60cm  fleurs de 4cm.

Elle fleurit d’avril à septembre et se rencontre de 400m à 1800m.

 

 

 

Le plus beau et le plus grand des Mufliers sauvages.

Antirrhinum majus Linné ou Geule de loup.

C'est une plante qui croît naturellement dans les Pyrénées et le Sud-Est jusqu'au sud de la Franche-Comté. Ailleurs elle est cultivée et parfois subspontanée. On la rencontre dans les lieux rocailleux secs et sur les vieux murs. La tige est pubescente-glanduleuse dans le haut. Les feuilles sont ovales-lancéolées. La corolle est pourpre ou rose, parfois jaune ou blanche en culture.

 

 Hauteur 30à80cm ; fleur de 4cm. Elle fleurit de juin à aout.

Absente de l’Ariège en plaine  et des bouches du Rhone.

Pour voir les cartes des répartitions taper le nom de la plante suivi de INPN sur google

http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/84229

Inventaire National du Patrimoine Naturel (Museum)

 

Antirrhinum latifolium Miller Gueule de loup à larges feuilles Muflier à larges feuilles

Espèce protégée dans la Région Provence-Alpes-Côte-D’azur.

 

Ce muflier est aussi appelé Antirrinum  majus subsp latifolium(Mill) Bonnier &Layens.

Il ressemble  à A majus . C'est une plante qui croît naturellement dans les Pyrénées et le Sud-Est jusqu'en Savoie. Ailleurs elle est cultivée et parfois subspontanée. On la rencontre dans les lieux arides rocailleux et sur les vieux murs. La tige est pubescente-glanduleuse sur toute sa longueur, de même que l'inflorescence. Les feuilles sont presque aussi larges que longues. La corolle est généralement jaune.

Hauteur :30 à 80cm fleur de 4cm, il fleurit de juin à septembre  

 

Une belle touffe se trouve à Marseille au parc Berger elle était fleurie mi- avril cette année .

Misopates orontium (Linné) Rafinesque [Syn. Antirrhinum orontium Linné] .

C'est une plante qui était commune dans les cultures, les lieux sablonneux ou sur les murs. Elle est en forte régression à cause des désherbants. La tige, velue-glanduleuse dans le haut, porte des feuilles étroites. La corolle est rose, veinée de pourpre. Les sépales sont linéaires. Le fruit rappelle un peu une tête de mort.

 

Hauteur : 20 à 50 cm.

Fleur : 10 à 12 mm.

Floraison : avril à septembre

Altitude : 0 à 800 m.

 Je n’ai jamais rencontré cette plante.

Présence probable en Ariège Absente des B R

Sources

 

 

http://crdp.ac-besancon.fr/flore/scrophulariaceae/especes

Museum

http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/83058/tab/synthdep

 

PPP

Ariège 09 Marseille- Mufliers sur vos chemins.
Ariège 09 Marseille- Mufliers sur vos chemins.

Commenter cet article