Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Jean-Michel Poncy
Publié dans : #Grain desel
Marseille-Vèbre -Elections et tragédie

Du côté de Massalia

Qui n’a pas entendu parler du mistral (le maître) de La Provence et de Marseille? Notre ville a été à l’honneur ces derniers jours et pour une fois pas à cause des « Kalachnikov ».Dans notre petit village c’est ce foutu vent d’autan, lui il souffle à l’envers du mistral, qui a voulu tout chambouler.

Dans le passé le rose avait une belle place en Provence et pas seulement à cause de l’arbre de Judée et des pêchers en fleurs. Mais après les élections ce maudit mistral à tout déréglé. Quelques villes antiques mieux abritées derrière les remparts et les arènes résistèrent. Le mistral quand il souffle chasse les nuages et la pollution au-delà du grand large. Après les dernières municipales le ciel se révèle bleu céleste nuancé de bleu marine avec peu de rose de rouge levant et couchant, un peu plus chaud. Notre maire qui selon certain devait être battu, c’était presque sûr, s’est réjoui d’obtenir 61 sièges sur 101, il n’en avait jamais eu autant, les socialistes 20 et le front national 20. En plus la communauté urbaine bascule à droite. Elle n’est pas belle la vie.

Sous le Saint Barthélémy

Peu avant les élections je suis allé reconnaître les chemins du Plat de cesse à Caychax(09310) et de Caychax au four à Chaux, point limite de Vèbre et de Caychax, mentionné sur l’ancien plan. Pendant que je déjeunais en contemplant toute la vallée de la Porteille Blanche à Tarascon, celui de l’Ariège pas celui de Tartarin, j’eus de la visite. En premier les moutons de Julien et son beau troupeau de chèvres du Rove, aux magnifiques cornes. Le Rove est un village qui touche Marseille et qui le sépare de l’étang de de Berre. Un excellent fromage frais est fabriqué avec le lait de ses chèvres. En second une vieille connaissance qui niche du côté du « Roc del Courbas » m’a rendu visite. J’ai eu du mal à le reconnaître c’est qu’avec ses plumes noires qui ne prennent jamais une ride il est bien difficile de lui donner un âge. Il m’a rappelé quelques maximes et proverbes et comme il voyage beaucoup et qu’il a une bonne vue il compare ce qui se fait ici et là entre la recherche des épis de maïs qui ont tous disparu de nôtre haute vallée comme tout ce qui est lié aux labours, Mon Dieu que la terre est basse.

La foi renverse les montagnes.

Donc suivant les conseils du vent d’Autant et des corbeaux, une liste d’opposition se présenta à Vèbre.

Pourquoi changer ce qui va bien me dit un ami et en plus des nouveaux. C’est que ceux qui habitant à plusieurs endroits peuvent mieux comparer et voir ce qui justement va moins bien, mais ils peuvent oublier de voir ce qui va bien, parmi cela la vie du monde rural et l’expérience due au temps. Expérience qui aussi peut empêcher de progresser et contribue à garder des villages figés. Je citerai un exemple. Lorsque je suis arrivé à Marseille en 1977 j’ai parcouru une partie de la Provence et des alpes du Sud avec la société des Excursionnistes Marseillais ; je me suis rendu compte qu’à beaucoup d’endroits des anciennes granges, comme nos métairies étaient entretenues, bien qu’il n’y ait plus de cultures aux alentours. J’en ai parlé à l’ancien maire de Vèbre Gaby et à d’autres. Avec un minimum de volonté politique nos métairies auraient pu être sauvées, quittes à changer de propriétaires. Il était déjà trop tard en 1977sauf pour deux ou trois. Réponse de Gaby et des autres « Mai qu’es fat » mais que tu es fou. Immobilisme à l’état pur préoccupé essentiellement par l’apport des voix aux parlementaires, pour avoir les subventions indispensables, plutôt que par l’innovation et dans ce cas la réutilisation des anciennes granges. Ces granges avait été construites pour les plus anciennes par des Souliers de Vèbre entre 1744 et 1783,un petit désastre.

Dis- moi d’où tu viens….

Il est très difficile de se faire admettre dans le monde rural et paysan (habitants d’un pays). Des autochtones il n’y en a plus beaucoup à Vèbre quant aux agriculteurs ils sont deux inscrits sur les registres et un seul exploitant au village. Ma mère qui était d’Appy ne s’est jamais sentie totalement de Vèbre, elle n’a été « admise » qu’avec les épreuves de la guerre. Dans la région de Marseille où les gens ont la réputation de bien parler c’est pareil. Je lisais il y a une dizaine d’année un reportage de La Provence sur un village de la région Le curé du village, jeune dynamique qui exerçait son ministère dans ce secteur depuis plus de dix ans disait qu’il n’était jamais rentré dans les maisons du village malgré que la population soit en majorité pratiquante. On se rend compte de cette atmosphère dans les livres de Pierre Magnan (commissaire La Violette) et de Jean Giono.

L’avenir appartient à celui qui se lève tôt

La liste de Jean Rouzoul, maire sortant, a donc remporté les élections (voir résultats infra). Mais le village n’est plus ce qu’il était. Au XIX° siècle la commune avait 410 hectares environs de cultivés dont le ¾ en labours. Après- guerre tout le monde cultivait encore même les ouvriers. L’an passé il n’y avait qu’un seul champ de labouré dans tout le village, à Carol, et encore partagé entre trois familles. Il tirait plus de l’ancien « haoutin » que du « camp ». Ce n’est pas pour autant qu’il faut abandonner la terre, il n’y a pas d’industries à Vèbre quant au tourisme il a le grave défaut de dépendre de l’argent et du pouvoir d’achat. En ce moment tout le peuple se serre la ceinture et avec le déficit du pays elle n’est pas prête à se desserrer. Il ne s’agit pas de revenir aux techniques manuelles anciennes mais de ne pas se priver d’exploiter ce qui peut l’être. Les terrains qui sont vers Albies pourraient porter des prairies artificielles(en période de sécheresses le fourrage produit serait le bien venu pour la vente ) et des pacages clôturés Ils l’ont fait à Appy, à Axiat, à Bestiac et ailleurs, avec l’A.F.P.A, ou par nous-même, nous ne sommes pas plus incapables à Vèbre. Mais pour cela il est impératif de rendre le chemin d’Albies accessible aux tracteurs. Côté Albies les tracteurs vont jusque au lieu- dit Les Graous , situé dans Vèbre, et depuis longtemps. Et Nous ? il faudrait peut-être se remuer le « cul ».

Là-haut sur la montagne.

Côté montagne, jusque au Fillol pour le privé, les bois de chauffage pourraient s’exploiter et aussi les bois ‘’nobles’’. La filière chauffage par granulé de bois prend de l’essor. La scierie de St- Paul fabrique ces granulés, d’autre suivront s’il y a de la demande. Il faut donc que la route des métairies soit remise en état pour que des particuliers, des petits exploitants puissent l’utiliser. L’an passé un apiculteur voulait mettre ses ruches pour l’été vers les métairies quand il a vu la route aussi bien côté Vèbre que Lassur il a abandonné, cela est fort compréhensible, il n’avait pas envie de perdre tout son bénéfice à réparer son VTT.

Plusieurs mandatures seront nécessaires pour remette en état nos ex chemins vicinaux et les terres qu’ils desservent. Il ne faut donc pas perdre de temps. Les années passées ont vu les bâtiments communaux rénovés et le village embelli il me semple qu’il faut maintenant penser au terroir ; Ce que j’écris ici sur les chemins je l’ai dit au maire.

Si tu veux parler commence par te taire

ou prend la plume.

Un élu n’est jamais que le représentant de ses électeurs en conséquence le conseil doit mettre en œuvre ce que le village désire, mais pour cela il faut échanger les points de vue. Dans la Grèce antique les « conseillers municipaux de l’époque » étaient tirés au sort dans la population. C’est ce que l’on appelle la démocratie, la vraie. J’ai rédigé ce blogue dans l’espoir qu’il suscite si possible un débat afin d’éclairer nos conseillers.

« C’est de la discussion que jaillit la lumière. » Confucius.

Liens

http://www.laprovence.com/municipales-en-provence

http://www.boursier.com/elections/municipales/resultats-2014/ariege/009

ELECTIONS à VEBRE

SIÈGES À

POURVOIR INSCRITS ABSTENTIONS VOTANTS BLANCS / NULS EXPRIMÉS

11 144 6 (4,17%) 138 (95,83%) 3 (2,08%) 135 (93,75%)

Liste Voix %

Mme Francine PONCY 111 82,22 -

M. Jean ROUZOUL 110 81,48 - -

Mme Françoise CATHAL 108 80,00 - -

M. René PISKORSKI 108 80,00 - -

M. Serge MARTUCHOU 107 79,25 - -

Mme Séverine MUNOZ 107 79,25 - -

Mme Anne-Marie OLIVEIRA 106 78,51 - -

Mme Anne CLOUET-BURILLE 106 78,51 - -

M. Benjamin LUIZ 104 77,03 - -

M. Julien SICRET 102 75,55 - -

M. Serge WILBOT 96 71,11 - -

M. Roger LEAL 31 22,96 - -

Mme Martine RAUZY 31 22,96 - -

M. Henri THOA 30 22,22 - -

M. Bertrand CHAUDON 29 21,48 - -

Mme Christine DUBOIS 27 20,00 - -

Mme Anne-Marie CHAUDON 27 20,00 - -

M. Michel ALAZET 26 19,25 - -

Communes de plus de 1000 habitants Ariège

Commune Population 1 Maire sortant Parti Maire élu Parti

Ax-les-Thermes 1 348 Pierre Peyronne PS Dominique Fourcade DVG

Bélesta 1 084 Alain Bolo SE Marcel Girma SE

Foix 9 782 Richard Senssac PS Norbert Meler PS

La Tour-du-Crieu2 776 Jean-Claude Combres SE Jean-Claude Combres SE

Laroque-d'Olmes2 654 Christian Poma PS Patrick Laffont SE

Lavelanet 6 404 Marc Sanchez PS Marc Sanchez PS

Le Fossat 1 070 Bernard Campmas SE Laurent Panifous DVG

Le Mas-d'Azil 1 209 Raymond Berdou PS Raymond Berdou PS

Lézat-sur-Lèze 2 373 Jean-Claude Courneil PS Jean-Claude Courneil PS

Lorp-Sentaraille 1 354 Bernard Lamary SE Bernard Lamary SE

Mazères 3 726 Louis Marette UMP Louis Marette UMP

Mercus-Garrab 1 146 José Lorenzo SE José Lorenzo PS

Mirepoix 3 127 Nicole Quillien PS Nicole Quillien PS

Montgaillard 1 387 Benoît Alvarez DVG José Ramos DVG

Montjoie-en-Couserans 1 049 Ginette Busca DVG Ginette Busca DVG

Pamiers 15 448 André Trigano DVD André Trigano DVD

Rieux-de-Pelleport1 259 Catherine Barbaria SE Catherine Barbaria SE

Saint-Girons 6 423 François Murillo PS François Murillo PS

Saint-Jean-de-Verges1 147 Jacques Dejean SE Christine Pavelak-Bourlir SE

Saint-Jean-du-Falga2 707 Jean Fabre Michel Sterviniou PG

Saint-Lizier 1 430 Étienne Dedieu SE Etienne Dedieu SE

Saint-Paul-de-Jarrat1 267 Jean-Christophe

Bonrepaux PS Michel Tartié DVD

Saverdun 4 531 Philippe Calleja UMP Philippe Calléja UMP

Tarascon-sur-Ariège3 427 Alain Sutra PRG Alain Sutra PRG

Varilhes 3 138 Martine Esteban PS Martine Esteban PS

Verniolle 2 355 Robert Pedoussat PS Numen Muñoz PS

Villeneuve-d'Olmes1 091 Gérald Sgobbo UMP Gérald Sgobbo UMP

APRES LA RIGUEUR DE LA POLITIQUE UN PEU DE DETENTE

En souvenir de l’école et du collège d’antan.

Tirade révisée au roc du courbas, la haut vous n’aurez que le vent pour vous entendre égrainer vos élucubrations . Jean-Baptiste répétait ses discours à haute voix dans la cabane de sa prairie, voix couverte par le chahut des flots de l’Ariège .A son époque la population était fort divisée en matière politique et nos anciens s’accrochait dur entre eux. Voir le livre de Claudine Pailles La vie en Ariège au XIX° siècle. Notre village a souvent été divisé en matière électorale.Donc rien de bien nouveau.

Le Cid

Acte 2, Scène 2

Don Rodrigue

À moi, comte, deux mots.

Le Comte

Parle.

Don Rodrigue

Ôte-moi d'un doute.

Connais-tu bien Don Diègue ?

Le Comte

Oui.

Don Rodrigue

Parlons bas ; écoute.

Sais-tu que ce vieillard fut la même vertu,

La vaillance et l'honneur de son temps ? le sais-tu ?

Le Comte

Peut-être.

Don Rodrigue

Cette ardeur que dans les yeux je porte,

Sais-tu que c'est son sang ? le sais-tu ?

Le Comte

Que m'importe ?

Don Rodrigue

À quatre pas d'ici je te le fais savoir.

Le Comte

Jeune présomptueux !

Don Rodrigue

Parle sans t'émouvoir.

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées

La valeur n'attend point le nombre des années.

Le Comte

Te mesurer à moi ! qui t'a rendu si vain,

Toi qu'on n'a jamais vu les armes à la main !

Don Rodrigue

Mes pareils à deux fois ne se font point connaître,

Et pour leurs coups d'essai veulent des coups de maître.

Le Comte

Sais-tu bien qui je suis ?

Don Rodrigue

Oui ; tout autre que moi

Au seul bruit de ton nom pourrait trembler d'effroi.

Les palmes dont je vois ta tête si couverte

Semblent porter écrit le destin de ma perte.

J'attaque en téméraire un bras toujours vainqueur,

Mais j'aurai trop de force, ayant trop de cœur.

À qui venge son père il n'est rien d'impossible.

Ton bras est invaincu, mais non pas invincible.

Le Comte

Ce grand cœur qui paraît aux discours que tu tiens

Par tes yeux, chaque jour, se découvrait aux miens ;

Et croyant voir en toi l'honneur de la Castille,

Mon âme avec plaisir te destinait ma fille.

Je sais ta passion, et suis ravi de voir

Que tous ses mouvements cèdent à ton devoir ;

Qu'ils n'ont point affaibli cette ardeur magnanime ;

Que ta haute vertu répond à mon estime ;

Et que, voulant pour gendre un cavalier parfait,

Je ne me trompais point au choix que j'avais fait.

Mais je sens que pour toi ma pitié s'intéresse ;

J'admire ton courage, et je plains ta jeunesse.

Ne cherche point à faire un coup d'essai fatal ;

Dispense ma valeur d'un combat inégal ;

Trop peu d'honneur pour moi suivrait cette victoire :

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

On te croirait toujours abattu sans effort ;

Et j'aurais seulement le regret de ta mort.

Don Rodrigue

D'une indigne pitié ton audace est suivie :

Qui m'ose ôter l'honneur craint de m'ôter la vie !

Le Comte

Retire-toi d'ici.

Don Rodrigue

Marchons sans discourir.

Le Comte

Es-tu si las de vivre ?

Don Rodrigue

As-tu peur de mourir ?

Le Comte

Viens, fais ton devoir, et le fils dégénère

Qui survit un moment à l'honneur de son père.

Le Cid de Pierre Corneille.

Pour le meilleur avenir de ma ville et mon village,

la France reconnait la double nationalité,

À nos équipes municipales Aditiats et Bon Vent.

PPP

Carte des élections en Provence  Source La Provence.
Carte des élections en Provence  Source La Provence.
Carte des élections en Provence  Source La Provence.
Carte des élections en Provence  Source La Provence.
Carte des élections en Provence  Source La Provence.

Carte des élections en Provence Source La Provence.

Commenter cet article

Poncy Jean-Michel 10/04/2014 09:55

je suis heureux que cela plaise. Ces remises en état coûteront cher évidemment , mais une terre en friche est imposée au minimum alors que les forêts le sont davantage . Il faut bien sur que le propriétaire s'y retrouve.
Bonne Journée.

Francine , 09/04/2014 19:49

pour un premier blog c'est un régal; continues sur ta lancée ;
j'ai pris acte de tes souhaits pour notre terroir :C’est de la discussion que jaillit la lumière !!!! à mettre en pratique ;
à bientôt