Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #Humour

 

 

Les proverbes du canton des Cabannes en 1852.

 

Un vieil adage  dit que gouverner c’est prévoir. Le début de la centralisation en France est à rechercher dans la nuit de la royauté. Par le passé les disettes provoquèrent  de nombreuses épidémies. Tout cela aboutit au XIX° siècle à un suivi constant de notre agriculture sous forme de questionnaire ou de «  statistiques agricoles »

 Les premiers informations sur l’état d’une ou des récoltes dans la cote M111 des archives de l’Ariège datent de Napoléon, janvier 1812, et se continuent dans la même cote jusqu’à 1886.Nous avons donc une bonne documentation pour suivre l’évolution agricole en Ariège et plus particulièrement dans le canton des Cabannes.

Les archives possédent une statistique quinquennale demandée en 1852. Elle porte sur toutes les cultures  l’élevage, la consommation  et le nombre d’industries et d’artisans. De cette dernière j’ai tiré les proverbes du canton des Cabannes. Le reste de l’étude suivra tout doucement.

  

Observations

Opinions

« La population agricole croit que la culture actuelle a acquis le plus haut point  de développement ; qu’on ne doit pas s’en écarter étant le fruit  d’une longue expérience. Elle convient néanmoins que si on fatiguait moins les terres par des récoltes multipliées et surtout  qu’on les fientât mieux elles rapporteraient davantage avec moins de frais et de travail ; mais les besoins annuels empêchent de rien tenter dans ce sens, et moins encore de convertir des champs en prairies artificielles. » 

 

Dictons populaires

_Annotés par PPP

Chaque pays à sa mode et chaque terre  veut sa culture

_ C’est pour cela qu’il n’y a pas de cultures nouvelles dans notre canton

 

Une année seiche amène une bonne récolte pour l’an prochain et une année pluvieuse une mauvaise récolte.

_ Comme dans les deux cas tu n’as pas assez de grain pour le pain et la semence  il te faudra  en acheter

               

La lune de la Saint Jean  gouverne la terre jusqu’à Noël et la lune de Noël jusqu’la gouverne jusqu’à la Sint Jean

_ Si tu ne crois pas à la lune tu auras  du souci à convaincre, bon courage.

 

Beaucoup de Moisson mauvais hiver

_ On s’enfiche les greniers sont pleins

 

Les Calendes de janvier  gouvernent tous les mois de l’année, à moins que les recalendes ne détruisent leur effet. Les calendes sont les douze premiers jours de Janvier.

_  Comme cela tu es sur de ne pas te tromper, pourtant Vèbre est loin de la Normandie.

 

Jours de janvier. Le premier gouverne Janvier, le 2° février le 3 mars et ainsi le 1er Janvier il fait beau, tout le mois s’en suivra. Si le 2 est variable tout le mois de février le sera. Si le 3 est pluvieux  le mois de Mars sera          pluvieux et ainsi  pour les autres.

_ A observer pour prévoir vos vacances à Beille.

 

Si le jour de la chandeleur il pleut il fera un bon printemps ; s’il fait soleil un mauvais printemps : d’où le proverbe « que l’ours rit ou pleure ce jour-là »

_Serre bien tes agneaux car il vient de jeuner tout l’hiver  bon printemps ou mauvais il est affamé.

 

Dieu garde de la poussière de mai et de la boue du mois d’Aout !

_ Il doit vouloir réparer les dégâts de ce monde.

 

Là ou atteint la brume de Mars, la neige d’Avril y descendra.

_ Prévois du fioul et du bois pour encore te chauffer.

 

Les nuages d’orage du jour de Sainte Agathe indiquent la grêle pour l’été d’où elle a le surnom  de Maïre des prigouls

_Anciennement 12 juillet actuellement le 5 février le quel choisir ??

 

Les tempoures de saint Mathieu sont du 15au 30séptembre ; si le vent d’autan règne pendant cette époque, il se soutient jusqu’à la fin de l’année.

_ Bonne augure pour les écolos qui ont investi dans les éoliennes.

 

La pluie de Saint Médard  fait germer les épis au gerbier, de quoi le sarrasin rit.

_6 juin. Mais il ne sait pas qu’il ; va se faire bouffer par les moineaux.

 

Les raisins de mai emplissent le chai.

_ il y aura du bi pétit « C’est à boire qu’il nous faut ».

 

L’autan du printemps dérange le temps ; celui de l’automne, un beau temps donne.

_C’est pourquoi l’arrière -saison est généralement belle en Ariège.

 

Pays bas clair, montagne obscure, beau temps assuré ; ou bien, mauvais temps sur, à montagne claire et pays bas obscur.

_ Très bien mais comment tu fais pour voir le ciel de la basse Ariège quand tu es en fond de vallée du côté d’Aston ?

 

Mars doit être sec ; avril pleuvoir fil à fil et mai doit mouiller, tous les jours, le pied.

_C’est pour cela que les bois ont reconquis aussi vite tout le pays abandonné.

 

La pluie du printemps amène grains et fourrages

_Aïe aïe aïe que dit le « bourdegas » va falloir travailler cet été.

 

Ce que l’été sec laisse vaut plus que ce que mouillé il donne.

_ De toutes  manières tu dois prendre ce qu’il donne.

 

Sans fumier il n’y a point de bonnes terres avec du fumier il n’y en a pas de mauvaises.

_ C’est pour cela que nos légumes hors sol ne valent rien

 

Les vaches veulent avoir les cornes mouillées et les brebis le pied sec.

_Toujours en vigueur.

 

Le bétail maigre donne peu de fumier ; celui qui est gras en donne  beaucoup et du bon.

_Bonne chose pour la production de méthane.

 

Pour récolter il faut fumer ; d’où l’on dit, point de fourrages sans prés ; point de bétail, sans fourrages ; point de fumier sans bétail, et point de grain sans fumier.

_ Pas de place pour les engrais  chimique chez nous.

 

  Si la grange est vide à la fin de l’hiver la famine est sur le bétail.

_ Et le parapluie toujours à portée de main.

 

Il, faut couper l’herbe avant qu’elle soit mure ; le foin qui se seiche sur pied ne vaut pas de la paille ;

_ Confirmé par les agronomes.

 

Et enfin :

La montagne un an  vogue, et sept ans pleure.

_C’est pour cela que j’habite Marseille et que ma femme ne veut pas demeurer à Vèbre.

Canton des Cabannes 09_ dictons 1852

Commenter cet article