Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #histoire Ariège

 

Bail  du moulin  de Vèbre

Toute population a besoin de moudre ou de piler son grain.  Dans nos régions bien arrosées c’est évidemment la force hydraulique qui a prévalue pour  actionner les moulins.  Vèbre comme tous les villages traversés par un cour d’eau avait le sien depuis fort Longtemps. Ces moulins n’étaient pas construits directement sur le cours de la rivière mais sur une dérivation pour éviter que les crues ne les démolissent. Voici pour le nôtre.

Histoire

« Jean de Miglos, coseigneur de Château –Verdun, seigneur de Vernissole, mourut sans postérité, transmettant ses biens à son cousin Ramon, fils de Ramonat  de Miglos, seigneur de Luzenac » 

16 mars 1401

Esqiu de Miglos rend hommage à Archambaud et isabelle de Foix pour la moitié du moulin de vèbre.

L’autre moitié devait appartenir probablement au seigneur de Lordat

 

1539 le 19 avril

Raymond de Lordat et sa sœur  vendent à Arnaud de Traversier ferrier à Urs, les seigneuries de Garanou , d’Albies qui appartenaient à noble Raymond de Lordat son père seigneur de Garanou  ainsi que les dépendances de Vèbre vernaux, Lassur, Luzenac, Lordat, et autres qui sont dans le dit comté.

Jean Goumarii notaire de la ville d’Ax.

Le texte ne précise pas la nature des biens. Le seigneur de Cazenave devaient déjà être seigneurs de Cazenave et de Lordat.

10 septembre1694   de traversier  apporte les quittances des seigneurs de Cazenave et de Lordat  pour forges et moulins au tribunal de la réformation.

1° 5mars 1594

2° 1621

3°18 12 1685

4° 20 11  1668

Là non plus le texte ne précise pas les lieux. Mais dans l’enquête pour la réformation des eaux et forêts en date du 22 janvier 1672  les deux députés du lordadais répondent au commissaire que  le Sieur de Traversier détenait le moulin de Vèbre du Roi  et que celui d’Urs appartenait à Jean de Lordat seigneur de Cazenave et de Lordat.

 

Les Archives de Montauban possèdent  le jugement suivant : VEBRE Traversier de Fantillon seigneur de Vèbre et Urs procédure devant le bureau des finances de Montauban au sujet de la possession du moulin de Vèbre. Cote : C503, P100.

 

 

1783

Le moulin est à deux meules. Celui de Sinsat en avait trois, il appartenait à Gudannes. Le cadastre mentionne :

Noble Jean François De traversier sieur de Fantillon d’Urs page du roi _157_moulin farine 25cannes carrées; hiére  2boisseaux  total 46sols ; surface  0 mesurée 1boisseau &7sols(s) 9deniers(d) ¾ Imposition totale  de ses biens 17 livres(£) 2s 11d

 

1785

Le 6 janvier 1785 De Traversier loue à perpétuité le moulin de Vèbre aux frères Saurat meuniers à saint Martin (seigneurie de Château-Verdun)  le Bail prendra effet le 24 juin .

 

 Il est précisé dans le Bail qu’il y a un chemin pour les gravières fait par les habitants de Vèbre avec l’autorisation de de Traversier. Ce chemin est devenu communal sous la république. Ne pas confondre la ligne jaune de délimitation des quartiers ave celle de limite des propriétés. Avec le plan de 1936 il est devenu privé.  Cette erreur étant couverte par plus de deux successions  il n’est plus possible de la réparer. Mais le droit de passage pour les riverains  y demeure lié.

 

Le2 septembre 1785 les frères Saurat sous loue le moulin de Vèbre à Beulaigue de Vèbre, le bail prend effet à compter du 24 juin 1785.

 

 Tableaux des principaux points des deux baux

 

 

De traversier

 

Saurat

Beulaigue

Il reste aux fres Saurat

 

propriétaire

Locataire à perpétuité

Sous-locataire

 

Durée du bail

 

29ans renouvelables à compter 24 juin 1885

6 ans  à compter 24 juin 1885

 

froment

 

4sétiers=313.2kg

8 setiers

4 setiers

=313.2

seigle

 

17 setiers=1331.1

18

1 setier=78.3kg

Millet gros

 

6 setiers=49.8kg

18

12 setiers=939.6

Poules  par paire

 

4x2=8poules

 

 

Poulets par paires

 

4x2=8poulets

15x2=30

22poulets

œufs

 

 

500

500 œufs

Journées de manœuvre

 

 

12jours  pour réparation au moulin

 

impositions

Il garde la jouissance du fait de la taille et autres charges

Charges royales et de communautés seigneuriales et albergue

 

Ils  doivent payer les impôts

Réparations et entretien

 

Entretenir le moulin

Le réparer.

En cas d’inondation grave ou pas : Le relever  remettre le terrain en état et

Beulaigue guérira simplement les gouttières les autres réparations à la charge des frères Saurat

A la charge des fres Saurat

Autres obligations

 

Montrer annuellement les quittances des impositions

 

En cas de destruction par inondation Les Frères Saurat continueront à payer la location  sans pouvoir l’abandonner après remise en état et le tout sans dédommagement n’y aide.

Montrer les quittances et renouveler le bail quand bon semblera à Traversier

 Ne peuvent pas vendre ou aliéner en main morte 

En cas subrogation restent sujets à la rente.

La rente est payable journellement (pas d’arrérages en fin de trimestres)

 

Les fràres Saurat peuvent reprendre au bout de deux ans le moulin uniquement s'ils l'exploite,t par eux-mêmes.

 

Terrain en amont du pont

La Jouissance des prés,  graviers, arbres  en amont  du pont reste  à de Traversier

Jouissent de la prise d’eau et du canal d’amené il doit entretenir  et avertir le propriétaire de toute dégradation

 

 

 

 

Dans les deux cas si le preneur ne paie pas  sa location il est expulsé sans autre forme de justice.

Le grain doit être beau passage marchand. Il est donc destiné à la vente.

 

1792-93

Gardes Jean Pierre meunier      91livres                12sols                   moulin   

La valeur imposable du bien  est donc passée de 53 sols 9 deniers en 1783  à 91 livres 12 sols. Mais garde est propriétaire et il n’a pas à payer de charges en nature.

 

Sous la république

Folio

date

entrée

Date

 sortie

nom matrice ab+ b1+b2+nb trié section parcelle

P= partagé

vient

va

119

1863

1882

Gardes jean pierre meunier v

 

510

510

canal

1863

 

Of Guilhem propriétaire Albies

119

78

510

1863

1881

Of Guilhem  propriétaire  Albies

119

78

78

1881

 

Grauby  Jean baptiste meunier

510

52B

52

1882

1887

Grauby Jean baptiste meunier

86

 

52

scierie

1886

 

Grauby Jean baptiste meunier

86

 

86

1887

1894

Soula  Jean ainé Bordeaux Soula Ulysse banquier  Bordeaux 1895Marfaing Marcelin  instituteur les Cabannes 1908

52

86

86

scierie

1887

1895

Soula  Jean ainé Bordeaux Soula Ulysse banquier  Bordeaux 1895Marfaing Marcelin  instituteur les Cabannes 1908

52

85

85

scierie

1895

1906

Soula Paul banquier à Bordeaux.  Vérifier imposition du bâti

86

119

85

1895

1906

Soula Paul banquier à Bordeaux.  Vérifier imposition du bâti

86

119

119

1906

 

Soula Paul veuve née box et Soula Edmond à Bordeaux

85

 

86

1894

1895

Soula  Jean ainé Bordeaux Soula Ulysse banquier  Bordeaux 1895Marfaing Marcelin  instituteur les Cabannes 1908

85

 

119

scierie

1906

 

Soula Paul veuve née box et Soula Edmond à Bordeaux

85

 

86b2_119

maison

 

1925

Soula Paul Vve et S Edmond banquier bordeaux  1914 Joucla joseph bordeaux 1943 Joucla joseph les HS Bordeaux

 

incendié

86b2

sciere

maison

 

1925

Soula Paul Vve et S Edmond banquier bordeaux  1914 Joucla joseph bordeaux 1943 Joucla joseph les HS Bordeaux

 

86

86b2

maison

1925

 

Soula Paul Vve et S Edmond banquier bordeaux  1914 Joucla joseph bordeaux 1943 Joucla joseph les HS Bordeaux

86

 

 

La scierie

Le 28 aout 1880 Jean Grauby dépose écrit au préfet pour qu’il l’autorise à construire une scierie attenante au moulin. Les Grauby étaient originaire du pays de Sault (Montaillou) , un Grauby était meunier à Caussou et un autre à Montferrier, ce dernier écrivait des vers qui ont été publiés.

Il demande au préfet de pouvoir commencer les travaux tout de suite pour que la population puisse scier son bois pendant l’hiver. L’administration des forêts donne son accord à Foix le 15 septembre et à Toulouse le 17septembre1880. Monsieur Grauby n’est pas titulaire d’une autorisation réguliers pour son moulin (circulaire 23 octobre 1851).

L’enquête a lieu en mairie de Vèbre du 12 décembre au 31 décembre1880. Alliat était Maire de Vèbre.

Le plan des lieux est dressé le 20avril 1881

Le barrage coupe le lit de l’Ariège en biais en haut de la prairie Joucla (Montana)

Altitudes

576.90-9 Vers l'intérieur de la prairie de Soula à 23.7m du mur qui soutient la prairie de Soula

577.06 À 13m70du mur

576.70 À 5.30m du mur

 En hautes eaux  576.36m  à la verticale du talus muré rive gauche

 En  basse eaux  574.94 m lorsque le niveau de l'eau est au même niveau que le point d’inflexion, sur la rive droite. Ce point se trouve dans le virage de l’Ariège  

Au milieu du lit (22m de large)  en hautes eau 575.08

576.92 sur la rive nord en hautes eaux

Crête du barrage de rétention 574.33m

Grande crue extraordinaires 577m 35m crues périodiques576.33m eaux du pont 575.30m

 

Vannes du canal

Il y a deux vannes d’une largeur de 1.15m chacune.

Largeur de vanne 3.90m

Altitude de la vanne 574m, 54 et 574.04

 

Profil en long 

Au niveau du passage sous le chemin Vèbre 576.65m d’altitude  à 514m de distance de l'amont

Seuil des vannes motrices   du moulin, altitude  572.03m

Seuil de la vanne de prise d'eau de la scierie altitude  572.23m_572.23m_572.43m

 

Vanne motrice de la scierie,  altitude572.00m 569.40m_573.30m

Seuil sous les pales altitude 569.23m  à 612m de l'amont de l'ouvrage (rive gauche sur  la prairie de Soula (Pagés)

 

Distance  du départ du canal de décharge à l’amont du barrage 569.40m

Altitude du seuil de décharge au niveau de l'Ariège  568.17m_568.40m à 749m de distance  de l'amont et 80m d'un point qui doit être celui du passage sous le chemin ; point actuellement ensablé mais dont il reste du petit pont sous la chaussée.

Résultat de l’enquête.

Aucune modification n’a été apportée aux lieux, aucune observation défavorable n’a été déposée.

Par le passé le barrage n’a jamais occasionné le moindre préjudice.

L’ingénieur ordinaire est d’avis d’accorder l’autorisation.

L’ingénieur en chef estime qu’il faut laisser toute liberté au permissionnaire en ce qui concerne le barrage. Il faut resoumettre le projet à enquête publique en tenant compte des modifications apportées au projet.   Le barrage est de 48m.les modalités concernant la construction du barrage ont été supprimées ; coffrage en pierre et en planche garni de galets à l’intérieur.

 

La deuxième enquête a lieu du 22mai au 5juin1881

Elle ne donne pas lieu à contestation et le permis de prise d’eau est accordé le 13 juillet 1881.

L’administration de l’époque n’avait pas les moyens actuels mais la décision a été rapide.

Les travaux sont conforme et un repère en fonte qui indique le niveau zéro de la crête est placé à 1m17 du repère provisoire.

Les travaux sont approuvés le 10 novembre 1882.

 

Le moulin et la scierie fermeront en 1917.

 

A suivre les informations que nous apportent ces contrats

 

 

Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite

Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop fort

Ton moulin, ton moulin va trop vite

Ton moulin, ton moulin va trop fort

Ton moulin, ton moulin va trop vite

Ton moulin, ton moulin va trop fort

Les paroles qui suivent ont été ajoutées par la suite.

 

Meunier tu dors, et le vent souffle souffle

Meunier tu dors, et le vent souffle fort

Les nuages, les nuages viennent vite,

Et l'orage et l'orage gronde fort !

Les nuages, les nuages viennent vite,

Et l'orage et l'orage gronde fort !

Le vent du Nord a déchiré la toile

Meunier, tu dors, ton moulin est bien mort

 

 

 Et le vieux ponpon va se coucher.

Vèbre 09_  Le Moulin I

Commenter cet article