Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #histoire Marseille

 

 

Le cabinet de science de Dolomieu

L’acheminement du cabinet de science du naturaliste Dolomieu.

 Un acte généreux pendant les guerres Napoléoniennes de la campagne d’Egypte.

 

 

Déodat Guy Sylvain Tancrède Gratet de Dolomieu / gravé par Ambroise Tardieu. Source Gallica

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84538857/f1.highres

En consultant les archives de la préfecture concernant l’installation du Jardin Botanique des Chartreux  j’ai trouvé une série de lettres relatives à un envoi de caisses depuis Malte. Rien d’extraordinaire en apparence. Elles sont destinées au Citoyen Dolomieu.  Il avait consacré sa vie à l’étude des volcans Italiens, de la Réunion   à la géologie, aux mines et comme tous les géologues de son temps il était explorateur.

source  Archives Départementales des Bouches du Rhone 3O 58 41

 

La campagne d’Egypte avec Cordier

« Cordier fut l’élève de Dieudonné DOLOMIEU (1750-1801) géologue et minéralogiste renommé et professeur de Géologie à l'école des Mines, membre de l'académie royale des Sciences puis membre de l'Institut après la Révolution.

 

 Lorsque Napoléon Bonaparte organisa son expédition en Egypte, où il voulait que chaque science soit représentée, Dolomieu s'y engagea et Cordier fut admis à le suivre. Ils partirent de Paris le 6 Avril 1798 et rejoignirent Toulon à pied où ils s'embarquèrent sur le Tonnant.

 

 Arrivé à Alexandrie, Cordier s'intéressa à la minéralogie, et appliqua ses connaissances à la formation de la vallée du Nil et à tous les phénomènes géologiques qu'il rencontra. Dolomieu étant malade, il demanda à rentrer en France. Cordier décida de l'accompagner.

 

 Après avoir échappé à la flotte Anglaise et risqué de couler, leur bateau fut forcé d'accoster dans le port de Tarente, au sud de l'Italie. La contre-révolution qui y régnait s'empara alors d'eux et ils furent enfermés pendant 20 jours. Puis ils furent transférés à Messine, en Sicile, où ils furent relâchés après trois mois de captivité, à part Dolomieu. Celui-ci était accusé d'avoir trahi l'ordre des chevaliers de Malte, alors qu'il en avait perdu les privilèges depuis longtemps. Cordier gagna Rome par bateau puis Civita-Vecchia où il s'engagea sur un bateau corsaire, à bord duquel il revint en France.

 

 Dolomieu fut délivré deux ans plus tard, à la suite de la bataille de Marengo que Napoléon remporta. Il rejoignit par la suite son élève Cordier et entreprit avec lui un voyage à travers l'Europe. »

http://geologie.mnhn.fr/cordier/

La bataille de Marengo eut lieu le 25 prairial an VIII (14 juin 1800), près du petit village de Marengo (70 km au nord de Gênes) dans le Piémont (nord de l'Italie).

Bataille de marengo  Louis françois le jeune  180x250 Versailles

 

Ces lettres ne nous disent pas comment les Anglais ont eu possession des caisses. Le navire ayant échappé à la flotte Anglaise elles ne devaient pas constituer une prise de guerre. Pendant la période Napoléonienne les lettres adressées à Gouffé révèlent que bon nombre de plantes ou graines envoyées à Marseille  en provenance des Antilles sont  allées enrichir les collections anglaises.

 

Réception des caisses à Marseille

23 brumaire an 9_4 novembre 1800

Le directeur des douanes informe le préfet qu’il a reçu les 55 caisses du Citoyen Dolomieu retenu captif en Sicile.  Elles ont été chargées à Malte et apportées en France sur le vaisseau Le Triton  Parlementaire Anglais  commandé par le Cne Thomas Packinson.

 

1er Nivose an 9  _ 22 décembre1800. 22 décembre 1800

Brouillon de lettre adressée au Ministre de l’Intérieur à Paris. Par le préfet  des Bouches du Rone  Charles Lacroix.

Le préfet  a reçu 55 caisses du cabinet d’histoire du Citoyen Dolomieu. Elles ont été convoyées par le Lieutenant Hewick, agent pour les transports sur le bâtiment anglais le Triton. Elles sont stockées dans  un entrepôt  de la douane et l’auteur verra avec le directeur des douanes le moyen le plus économique de les faire parvenir à Paris. 

 

Le préfet remercie les autorités Anglaises

 C Delacroix préfet des B d R  au capitaine Martin commandant les forces maritimes  de S M Britannique  à Malte. Marseille le ?  Brumaire an 9

Brouillons de lettre.

Il confirme la réception des caisses du cabinet du Cdt Dolomieu. « Je me plais à vous répéter combien j’ai été touché de vos procédés généreux envers un de nos plus respectable concitoyen » . Il le remercie en son nom et au nom du gouvernement Français. Il écrit en suite :  «Il est confortant de rencontrer au milieu des horreurs de la guerre quelques âmes privilégiées qui fassent comme vous, Cne, conciliant ce qu’ils doivent à leur patrie et les devoirs  non moins sacrés que l’humanité leurs impose. » 

 

Au général Graham Cdt les forces de sa Majesté Britannique à Malte

 

Il lui fait savoir que le lieutenant Charles Herwit lui a remis  les caisses du cabinet de Dolomieu. «   Il ne ma point laissé ignorer  vos procédés humains et généreux dans cette circonstance.  Un cœur comme le vôtre trouve en lui-même la plus douce récompense des biens qu’il fait, cependant… »

Il lui exprime la reconnaissance du gouvernement français qu’il va s’empresser d’informer de ce que le Graham a fait pour  le respectable et in… ? citoyen.

 

Lettre du Ministre

Lettre du ministre de l’intérieur  en date du 19 frimaire an 9 au au Citoyen Charles Lacroix  préfet des Bouches du Rhône _10 décembre 1800

Le Commandant Vaudois avait eu du  Général Graham l’assurance que la collection de l’infortuné Dolomieu lui serait rendue. Il désire que ces caisses soient réunies au convoi de science et d’Art que le préfet doit faire partir de Marseille  pour Paris. Il devra aussi se concerter avec le Citoyen Gilbert chargé des transports de monuments, qui se trouve à Marseille.

Les monuments  œuvres d’art venaient évidemment d’Egypte et peut-être d’Italie

 

Le préfet informe le ministre

1er Nivose an 9  _ 22 décembre1800. 22 décembre 1800

Brouillon de lettre adressée au Ministre de l’Intérieur à Paris. Par le préfet  des Bouches du Rone  Charles Lacroix.

« C’est par inadvertance que je ne vous ai pas instruit … »

Le préfet  a reçu 55 caisses du cabinet d’histoire du Citoyen Dolomieu. Elles ont été convoyées par le Lieutenant Herwick, agent pour les transports sur le bâtiment anglais le Triton. Elles sont stockées dans  un entrepôt  de la douane et l’auteur verra avec le directeur des douanes le moyen le plus économique de les faire parvenir à Paris. 

L'Intérieur du Port de Marseille, vu du Pavillon de l'horloge du Parc © musée national de la Marine/A. Fux

Dépôt du département des peintures, musée du Louvre (Inv. 8 294)

Joseph Vernet (1714 - 1789)
1754
Huile sur toile
165 x 263 cm
N° inventaire MnM 5 OA 3 D
Exposé Paris, palais de Chaillot

 

 

2 Nivose  an 9 _ 23 décembre 1800

Brouillon de lettre adressé au directeur des douanes.

Le Préfet vient de recevoir une lettre du Ministre de l’Intérieur, dont il donne copie, qui lui demande d’envoyer à Paris par le convoi d’objets d’Art le cabinet d’histoire du Commandant Dolonieu. L’envoi de ces caisses ne pourra pas se  faire faute de fonds. Il y aurait quelques incongruités à garder les caisses en attendant. Il demande au directeur de lui dire s’il connait un transporteur qui offre la sécurité et l’économie pour le proposer au ministre de l’intérieur.

 

Brouillon de la lettre envoyée au Citoyen Dolomieu.

Le préfet informe le Citoyen Delonieu que le lieutenant Anglais Charles Herwick, agent pour les transports, commandant le parlementaire anglais le Triton, a livré à Marseille les 55 caisses de son cabinet de sciences naturelles. Elles ont été remises au Sr Brack directeur  des douanes et connaissance de Delonieu. Il lui dit qu’il a été touché du procédé généreux de Mr Graham Cdt les forces terrestres et Mr martin Cdt les forces maritimes de sa majesté Britannique à Malte ; « à qui vous êtes redevables de la conservation de ces collections ». Il a reçu le Lt Herwick du mieux qu’il lui était possible.  Il souhaite à Mr Delomieu de pouvoir goutter au bienfait du repos et du bonheur après le dévouement qu’il a eu envers la république. Il souhaite le revoir s’il passe par Marseille.

Dolomie Hérault

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5d/Dolomie_Rocs.jpg/800px-Dolomie_Rocs.jpg

 

Qui était Dolomieu

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5836549k.r=dolomieu.langFR 

http://www.annales.org/archives/dolomieu.html 

 

Quelques unes de ses oeuvres sur Gallica

Déodat de Dolomieu --1791

Mémoire sur les tremblemens de terre de la Calabre pendant l'année 1783 / par le commandeur Déodat de Dolomieu -A. Fulgoni (Rome)-1784

 

Voyage aux îles de Lipari fait en 1781, ou Notices sur les îles Aeoliennes pour servir à l'histoire des volcans ; suivi d'un mémoire sur une espèce de volcan d'air, et d'un autre sur la température du climat de Malthe et sur la différence de la chaleur réelle et de la chaleur sensible / par M. le commandeur Déodat de Dolomieu,... -impr. de J.-M. Boursy (Paris)-1783

 

Notice historique sur la vie et les ouvrages de Dolomieu, lue à la séance publique...le 17 messidor an 10 -Paris, Impr. de Bossange, Masson et Besson-1802

PPP

 

 

 

 

 

port début du XX° s lieu inconnu . Négatif sur plaque de verre scané comme un document.

port début du XX° s lieu inconnu . Négatif sur plaque de verre scané comme un document.

Commenter cet article