Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #Randonnée

 

Un vallon en partie oublié et aux eaux vives.

 

Ce 28 février par un beau  soleil après une période bien arrosée nous nous retrouvons en bas du vallon de la Barasse. Les maisons s’accrochent à flan de coteau  les unes au-dessus des autres face au soleil levant. La lumière douce du printemps ne les écrase pas encore.

Les itinérairs de randonées au dessus de st marcel et du vallon Chaumery pouvant faire l'objet d'un circuit au départ de Labarase ou par ce quartier.

Carte IGN Géoportail  anotée . Marseille 13011.

 

Plusieurs itinéraires de randonnées partent de ce lieu

Deux petites  rues qui parcourent le bas de ce quartier permettent de rejoindre le vallon Chaumery au niveau de la piste du feu et du Canal de Marseille (rue pic Fauch chemin de la Maque) . Un chemin en sous-bois qui le longe conduit au parc à l’entrée de St Marcel.  De nombreux petits sentiers pénètrent ce bois, havre de fraicheur, sans le dégrader.

Vous pouvez vous garer sur le bord de la rue.  Ou y venir par le bus, 15 depuis Dromel.

La route contourne un ancien établissement industriel, four à chaux ?, ensuite elle grimpe à flanc de colline pour desservir le haut de la Barasse et les réservoirs enterrés. C’est ce parcours que j’ai indiqué en jaune sur la carte (piste du feu ) qui rejoint le col de Galvaudan pour redescendre sur St Marcel ,et déboucher au parc de la Forbine ou sous le temple bouddhiste, ou au Vallon Chaumery départ principal de la piste .

 Du col vous pouvez rejoindre aussi le mont St Cyr et descendre sur le Parc des Bruyères par le vallon de l’Evêque, ou rejoindre le chemin de Sainte Croix par la crête ; Ce passage est plus délicat. Il surplombe le Vallon de Toulouse puis la carrière Talasso jusqu’au pied du Mont Ste croix. Ensuite la piste qui rejoint le chemin de Sainte Croix est bonne et vous aurez une belle vue sur la ville.

 

Aujourd’hui nous remonterons le vallon de la Barasse. 

J’ai surligné en rouge ce parcours.

 Donc laisser à main droite la route précédente et continuer tout droit en longeant le ruisseau . Ce fond de vallée est bien boisé et bien  arrosé chose rare dans ce massif  calcaire.  Une forte odeur de poudre et une fusillade nourrie se déchaine, tout le monde reste calme. Ce n’est pas encore la guerre ou une rébellion mais des tireurs qui s’entrainent au stand de tir aménagé dans l’ancienne carrière.

Un peu plus loin le chemin traverse le lit du ruisseau au- dessus des résurgences d’eau. Vous pouvez continuer tout droit arrivé dans la  gorge des barrages de pierres freinent l’eau des gros orages et plus loin au pied de  la falaise l’eau à creusée des marmites dans le roc, que nous n’avons pas vu ce jour. Faire ensuite demi-tour pour revenir sur la piste.

 

Elle monte dans le sous-bois de pins surmonté par de belles roches du côté de la  Peine sur Huveaune (photo ci-dessus) qui n’est pas très éloignée. Passé les virages  elle sort du bois et nous arrivons dans la zone brulée lors du dernier incendie. Nous la quittons pour prendre à droite le haut du vallon de la Barasse mais nous la retrouverons en haut du Vallon de Luinant.

 

Un ruisselet actif.

Dès la piste quittée  nous traversons sur un petit  barrage qui retient une belle nappe d’eau transparente et limpide un peuplier blanc y trouve son bonheur.

Vu du vallon vers l'amont

Vu du vallon vers l'aval

Le chemin n’est pas très large par endroit et soudain une muraille  et un passage plus large montrent son ancienneté de chemin rural autrefois fort utilisé, par les troupeaux, les charbonniers et pour tirer la chaux.

Après les grosses pluies des semaines précédentes l’eau ruisselle gaiement et chante sur la roche de la petite gorge que nous longeons. Le chemin disparait et nous passons sans grande difficulté sur la roche nue.

L’eau est toujours transparente, il ferait bon se tremper l’été dans ces piscines naturelles, quel régal, malheureusement elles  auront disparu.  Passé ce défilé la vallée s’élargit légèrement le ruisselet se glisse entre les touffes de joncs.

Vers l'amont

vers l'aval

Nous pouvons voir combien la végétation  a bien repoussée     un peu partout après le dernier incendie.

Et surtout dans le bas des talwegs où les pins d’Aleps ont bien reconquis le terrain et sont déjà haut.

 

Nous arrivons pour déjeuner à la Source des Eaux vives qui débite à fond de ses trois griffons.

La photo est un peu surexposée j’ai voulu travailler en manuel en réglant les blancs sur une feuille de papier, pas réussi pour le réglage.

 Le repos  au bord de la source est bien venu. L’eau est fraiche  et bonne.

 Un choix de chemins pour le  retour

De ce point partent trois chemins à droite dans la rocaille celui qui va au col de Galvaudan. Au centre celui qui remonte le vallon, non porté sur la carte. Et à gauche celui qui après une légère monté  redescend sur le vallon  de Luinant.

vers le col de galvaudan

La source est bordée de quelques cyprès. Ils sont rares dans ces lieux.

J’en connais deux autres (photo ci-dessus) qui se situent au- dessus de la piste du feu qui part du Vallon Chaumery , dans les broussailles et les éboulis et juste sous la 2° ligne à haute tension mais comme ils ont été émondé à hauteur d’homme ils ne sont pas visible du chemin qui va de la piste ( à côté d’une ruine)  au col de Galvaudan. Mais ils sont bien là et donnent de beaux et nombreux cônes.

Le retour se fait sans problèmes. La vue est dégagée sur les collines et roches qui couronnent le cirque de Marseille

Le chemin n’est pas bien large mais il est bon  il rejoint la piste du vallon Luinant

Dans la descente on peut voir  les ruines ‘une ancienne bergerie qui était assez grande

Des « agranoirs » derniers champs cultivés au seul profit des oiseaux et indirectement du plaisir des chasseurs

 Un abri sous roche sommairement aménagé pour les homos sapiens contemporains  qui veulent s’abriter ou passer la nuit à la belle étoile.

Et nous retrouvons notre itinéraire d’approche et le monde contemporain.

Côté fleurs pas grand-chose des ajoncs bien en fleur, vigoureux et toujours aussi piquants ; les premières fleurs de romarin  et de  Globularia   alypum ;des jeunes pousses d’Himantoglossum robertianum mais pas encore fleuries. Dans l’herbe des prairies, des pâquerettes, la fumeterre  Fumaria capreolata sont bien au rendez-vous.

 

Christian, que je remercie de nous avoir conduits dans ce vallon, Michèle et Daniel, Jean-François  et autres Linnéens se sont fait  un plaisir de dresser une liste des plus précises des genres et espèces de plantes rencontrées à paraitre avec le bulletin de 2015. Pour ma part comme ma mémoire des noms est une véritable passoire je me contente de vous décrire ce coin de nos collines qui mérite d’être visité  principalement  au printemps.

Paroles de L'eau Vive
Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive
Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent
Courez, courez vite si vous le pouvez
Jamais, jamais vous ne la rattraperez

Lorsque chantent les pipeaux, lorsque danse l'eau vive
Elle mene les troupeaux, au pays des olives
Venez, venez, mes chevreaux, mes agnelets
Dans le laurier, le thym et le serpolet

Un jour que, sous les roseaux, sommeillait mon eau vive
Vinrent les gars du hameau pour l'emmener captive
Fermez, fermez votre cage à double cle
Entre vos doigts, l'eau vive s'envolera

Comme les petits bateaux, emportes par l'eau vive
Dans ses yeux les jouvenceaux voguent à la derive
Voguez, voguez demain vous accosterez
L'eau vive n'est pas encore à marier

Pourtant un matin nouveau à l'aube, mon eau vive
Viendra battre son trousseau, aux cailloux de la rive
Pleurez, pleurez, si je demeure esseulé
Le ruisselet, au large, s'en est alle.
 

[ Ces sont L'eau Vive Paroles sur http://www.parolesmania.com/ ]

 
Marseille_ Vallon de la Barasse

Commenter cet article