Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #histoire
Du Caucase au Mas d'Azil 09

Kotias nos cousins Georgien

 

Une quatrième tribu ancestrale pour les Européens

Après le lien avec le documentaire sur l’Aube de l’humanité (1 900 000ans) publié en février sur  Arte nous avons sur  Science Avenir n° 827 de janvier 2016 un article sur nos ancêtres   Européens  entre 45000ans et 25000ans, la mutation génétique ne se fait pas en quelques jours comme dans les films d’horreurs Américains. La nature prend son temps pour tendre vers la perfection.

 

 Photo de couverture

http://img.aws.la-croix.com/2013/10/18/1045833/David-Lordkipanidze-directeur-musee-national-Georgie-presente-fossile-crane-vieux-1-8-million-annees-trouve-site-Dmanisi_0_730_452.jpg

La Croix

L’homme moderne serait issu d’une seule et même lignée

Denis SERGENT, le 18/10/2013 à 17h00  Envoyer par email   

En Géorgie, la découverte de cinq crânes vieux de 1,8 million d’années indiquerait que les lointains ancêtres d’Homo sapiens appartenaient à une seule lignée, et non à une lignée multiple avec des branches qui se seraient éteintes. Voir l’article sur :

http://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-humaines/L-homme-moderne-serait-issu-d-une-seule-et-meme-lignee-2013-10-18-1045835

 

L’article de Science Avenir.

Photo du Bandeau  illustration de l'article.

 « L'ADN d'hommes fossiles révèle qu'un quatrième groupe de chasseurs-cueilleurs du Caucase a  également contribué au patrimoine génétique des Européens modernes.

 

« Nous sommes tous issus d’homo sapiens sortis d’Afrique il Y a environ IOO 0OO ans, mais comment la population des Européens modernes s'est-elle constituée ?

De nouvelles analyses génétiques sur des hommes fossiles de Géorgie, dans la chaîne du Caucase, montrent qu'un groupe de chasseurs-cueilleurs jusqu’ alors inconnu a contribué à son Patrimoine génétique. Ce qui Porte à quatre le nombre de < tribus > identifiées à ce jour ou  plutôt de clades humains comme on appelle ces groupes vivants ou éteints descendants d'un même ancêtre - ayant contribué au .. pool génique > de I ‘Europe lire S. et A. hors-série n" 783 << La grande histoire de l'humanité ).

 

« Une équiPe internationale a analysé les ossements d'un homme du site caucasien de Satsurblia âgé de 13 3OO ans et ceux d'un homme de la grotte de Kotias vieux de 9700 ans, dont on Pensait qu'ils appartenaient au groupe des chasseurs-cueilleurs de l'Est' Elle a comparé leur ADN avec celui d'un homme de type Cro-Magnon de la grotte du Bichon en Suisse, vieux de 13 7OO ans et appartenant au groupe des chasseurs-cueilleurs de I ‘Ouest (voir l’info graphie). Surprise, les fossiles du Caucase appartenaient en fait à un clade encore inconnu.

Les résultats parus dans la revue Nature Communications éclaire nt en outre l'histoire génétique complexe du peuplement du Vieux Continent. << IIY a45 OO0 ans, un groupe de chasseurs-cueilleurs de I' Est a divergé génétiquement d' avec un groupe des chasseurs- cueilleurs partis vers l'ouest >, explique le généticien Dattiel Bradley, du Ttittity Collège, à Dublin (Irlande). Mais l'histoire ne s'est pas arrêtée là. < Il y a 25 0OO ans, la branche des chasseurs- cueilleurs de l'Est a encore divergé, donnant Peu à Peu naissance à un groupe de premiers agriculteurs du Levant ainsi qu'à ce fameux groupe de chasseurs-cueilleurs du Caucase dont nous venons d'identifier la signature génétique très homogène ». 

 

 

« Après l'âge glaciaire, les hommes ont pu circuler

 

« Et pour cause, ces hommes sont restés longtemps isolés alors que l’âge glaciaire atteignait son pic (entre -25 OOO et -23 OOO ans .Cette tribu a survécu à cette époque et s'est déployée dès que les chapes de glace ont disparu, permettant une Plus grande circulation des hommes. Les analyses 

montrent que ces chasseurs- cueilleurs du Caucase ont alors  mêlé leurs gènes à ceux des deux

 autres clades européens ( les chasseurs de I ‘Ouest et les agriculteurs)  et qu'ils ont surtout  largement , contribué à fonder la tribu des Yamna. Ces cavaliers nomades venus des steppes - issus d'un  groupe arrivé d’Afrique et Parti  très tôt vers I ‘Est - sont revenus en Europe il Y a 5000 ans en diffusant les langues indo-européennes. Dynamique, le Petit  groupe de chasseurs-cueilleurs du Caucase a aussi exporté ses gènes plus à I' Est encore, jusqu'en  inde. »

Rachel Mulot

* @RachelFleaux

 

En remontant jusqu’à 3000 à 1000ans en arrière , selon les chercheurs américains, nous aurions des ancêtres communs à tous les européens.

 

« Les six cartes ci-dessus représentent, pour chaque pays concerné, la localisation des autres habitants européens partageant des ancêtres communs avec les habitants du pays concerné. Plus le cercle est grand, et plus le nombre d'ancêtres communs est élevé. Crédits : Peter Ralph / Graham Coop / PLoS Biology

La proximité génétique entre les européens est plus forte que ce qui était supposé jusqu'ici, révèle une vaste étude menée sur le génome de 2257 individus d'origine européenne.

Prenez deux Européens au hasard, qu'ils soient Français, Serbes, Finlandais ou Italiens : si l'on remonte dans l'arbre généalogique de ces deux individus sur les 1500 dernières années, il est probable que ces deux individus aient de 2 à 12 ancêtres en commun. Et si l'on remonte sur 2500 ans, alors le nombre d'ancêtres en commun grimpe à... 100 environ ! » voir la suite sur :

http://www.journaldelascience.fr/homme/articles/plupart-europeens-partagent-ancetres-recents-3049

jeudi 18 février 2016

 

Mais ces racines communes ne nous ont pas empêché de nous étriper  généreusement.

 

http://www.journaldelascience.fr/sites/default/files/imagecache/full_node/plos_0.png

Grotte du Mas d’Azil Ariège

« La Grotte du Mas d’Azil : rencontre avec l’Homme préhistorique

Quand vous visitez la grotte préhistorique du Mas d’Azil, vous vous offrez un véritable voyage dans le temps : les hommes des époques Magdaléniennes et « Aziliennes » nous ont livré d’étonnants témoignages sur leurs modes de vie et leur culture.

Vous serez immanquablement gagnés par l’émotion devant ces découvertes, et tout simplement surpris par le gigantisme de cette grotte classée Monument Historique et Grand Site de Midi-Pyrénées. » http://www.mipyteam.fr/parcours/ariege/

Commenter cet article