Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #Diversité
L'Eclosion des Dragons

 

DRAGONS SLOVENESdragons Slovènes

Nous apprenons la naissance de jeunes  dragons,  ces animaux qui surgissent des profondeurs des catacombes pour le nouvel an chinois à Paris. La naissance a eu lieu dans une grotte de Slovénie. Nous adressons aux parents et aux soigneurs nos plus chaleureuses et  enflammées félicitations.

Mais parfois au fin fond des grottes la légende devient réalité. 

S ource du texte Publication  Direct Matin

http://www.directmatin.fr/animaux/2016-06-03/naissance-rare-de-deux-dragons-en-slovenie-731015:

du 19 02 15

Image du bandeau :

http://static.directmatin.fr/sites/default/files/styles/image_880_495/public/000_bd631.jpg?itok=3Ai86vDD

image de couverture :

http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/actualite/societe/paris-les-preparatifs-du-nouvel-an-chinois_1652261.html#photo-1

Après plusieurs mois d’attente, la Slovénie a annoncé cette semaine la naissance de deux «dragons» dans la grotte de Postojna (nord de l’Adriatique). Un événement rarissime.

 

Le 1er juin, un premier «dragon» a éclos et un deuxième a commencé à se mouvoir dans son œuf. Plusieurs autres naissances sont attendues dans les jours à venir, 21 œufs étant viables. Ils sont tous abrités dans un aquarium de la grotte et grandissent sous l’œil attentif d’une caméra à infrarouge.

Sources :

Slovenia Tourism @SloveniaInfo

First Baby Olm hatches in Slovenia, @PostojnaCave #ifeelsLOVEnia

10:24 - 2 Juin 2016 · Republic of Slovenia, Slovenija

Pour la communauté scientifique, il s’agit d’un véritable événement, la femelle ne pondant que tous les six à dix ans environ. «Bien que la science et les chercheurs ne nous donnaient quasiment aucune chance, nous étions persuadés que ça arriverait», a ainsi commenté le site. De plus, jusqu'à présent, toutes les naissances se sont déroulées en laboratoire.

Animal légendaire

A proprement parler, il ne s’agit pas de dragons, une créature qui n’a jamais existé, mais plus précisément de protées anguillards (également appelés salamandre des grottes ou olm). Une légende slovène datant du XVIIe siècle lui doit cette réputation, les habitants de la région voyant dans les brumes qui s’échappaient des grottes, leur habitat naturel, des fumées de dragons. Sa ressemblance physique avec l'animal mythique joue également.

URL:

http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/32/84/20160608/ob_c36d78_xxjpbee000742-20120110-tppfn1a001.jpg

 

AXOLOTLS  CANADA

Copie de l’Article de : http://www.axolotls.ca/caracteacuteristiques.html

 

Le protée anguillard est considéré comme le plus grand prédateur carvenicole au monde et dispose d’un odorat particulièrement développé. Il peut se passer de nourriture pendant dix ans et vivre jusqu’à cent ans.

CARACTÉRISTIQUES

Son nom latin étant Ambystoma mexicanum, il s'agit d'un amphibien originaire du Mexique, et non d'un poisson.

Ils vivent jusqu'à 15 ans et peuvent atteindre jusqu'à 30 cm une fois adulte.

La néoténie

Il s'agit de la conservation de caractéristiques juvéniles chez les adultes et le fait d'atteindre la maturité sexuelle au stade larvaire. Ceci est dû à une insuffisance thyroïdienne. Ainsi, les axolotls ont la faculté de se reproduire à l'état larvaire! Ils sont donc 100% aquatiques!

La régénération

Les axolotls ont la capacité de régénérer des parties de leur corps qui ont été abîmées ou amputées. Dès que cela se produit, la coagulation débute et les cellules se multiplient. Les jeunes axolotls se régénère encore plus rapidement, parfois en seulement quelques semaines. Ils peuvent même régénérer certaines parties de leur cerveau et leurs vertèbres!

La métamorphose

Il s'agit d'un phénomène inhabituel et qui est rarement naturel chez les axolotls, mais certains peuvent se métamorphoser. Cela veut donc dire qu'il passe de la vie aquatique, à terrestre. Son voile disparaît peu à peu, des paupières apparaissent, les branchies disparaissent, etc. Cependant, l'espérance de vie de l'axolotl est alors largement diminué. Il est fortement déconseillé de tenter de provoquer la métamorphose.

À NE PAS CONFONDRE

Il est commun de confondre l'axolotl avec d'autres espèces. Nous entendons notamment certains résidents du Québec prétendre avoir pêché un axolotl. Or, il s'agit d'une autre espèce semblable à l'axolotl puisque, rappelons-le, celui-ci est natif du Mexique.

 

url:

http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/32/84/20160608/ob_a43ff5_3161734016-1-6-q2k6yhzv.jpg

 

ET CHEZ NOUS

A Moulis Ariége le CNRS étudie les animaux cavernicoles.

 Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale UMR5321

http://www.ecoex-moulis.cnrs.fr/

Le protée

Le mythe du dragon

Le protée (proteus anguineus) est une salamandre cavernicole vivant à l’état naturel dans les rivières souterraines de Slovénie et du Nord de l’Italie. Son aire de répartition, comme beaucoup d’espèces cavernicoles, est réduite. Ils sont "prisonniers du milieu souterrain", c’est à dire qu’ils ne peuvent vivre hors des grottes et ne peuvent donc pas coloniser des habitats éloignés.

 

 

 

Clamouse présente lors des visites guidées 3 spécimens prêtés par la Station d'Ecologie Expérimentale du CNRS de Moulis (Ariège).

C’est le seul vertébré cavernicole d’Europe et l’un des plus gros au monde. D’autres vertébrés (amphibiens et surtout poissons) existent dans la zone tropicale. C’est également l’un des premiers animaux cavernicoles décrit. Son nom vulgaire "holm" veut dire petit dragon. Les premiers exemplaires connus proviennent en effet d’une résurgence intermittente (le débit de l’eau varie de façon régulière) et les gens pensaient que c’était dû à un dragon qui se retournait.

Lors des crues, des protées étaient parfois rejetés et leur aspect de "larves" les faisait donc passer pour des petits dragons.

proteus anguinus

Les plus gros individus atteignent 30 centimètres environ. A Moulis, certains spécimens ont dépassé les 70 ans et sont toujours en vie. On peut affirmer que leur espérance de vie est similaire à celle de l'humain.

Son corps est allongé (d’où son nom anguinus) et ses pattes sont réduites. Il ne possède pas de pigment mélanique: il est dépigmenté.

Le sang qui circule sous la peau lui donne une couleur chair. A l’arrière de la tête et de chaque côté, il possède des branchies qui ont l’aspect de plumeau rouge et lui permettent de puiser l’oxygène dissout dans l’eau.

 

Il est anophtalme (ne possède pas d’yeux) . Au cours des premiers stades larvaires, un œil rudimentaire se développe lentement puis le développement s’arrête et l’ébauche de l’œil régresse ensuite.

Si on expose un protée à la lumière, son œil ne se développe pas: c’est une régression irréversible. En revanche, son corps prendra une teinte foncée.

C’est un animal néoténique, c’est à dire qu’il conserve à l’état adulte (peut se reproduire) des caractères larvaires (branchies externes, queue aplatie latéralement car adaptée à la nage), membres réduits, ossification peu importante, poumons rudimentaires non fonctionnels. Il subit des métamorphoses incomplètes. La dernière a lieu à 11 ans. Son cycle vital (comme celui de tous les animaux cavernicoles) est très long.

Dépigmentation, anophtalmie sont les adaptations les plus marquantes au milieu souterrain. On peut aussi citer sa capacité à jeûner pendant longtemps (milieu souterrain pauvre en nourriture), son métabolisme réduit (se dépense peu, vit vieux, odorat et toucher très développés). On parle parfois pour les animaux cavernicoles de "métabolisme de vieillard". Il pond un nombre réduit d’œufs (environ 30), qui sont par contre de grosse taille si on les compare à des espèces proches épigées (de surface). Il n’a en effet pas de prédateurs et peut donc miser sur un nombre faible de descendants.

Dans son milieu naturel, il est au sommet de la chaîne alimentaire. C’est le "tigre" du milieu souterrain. Il se nourrit principalement de crustacés cavernicoles.

http://www.clamouse.com/le-protee

Je connaissais un vieux monsieur qui avait pratiqué longtemps la spéléologie Il avait dans son appartement à Marseille, du côté d’Endoume, un aquarium qu’il néttoyait jamais  il se contentait de rajouter de l’eau et quelques aliments de temps à autre qu’il trouvait dans les grottes. Dedans au milieu des algues il y avait trois poissons cavernicoles qui se trouvaient là depuis fort longtemps. Il avait réussi à confectionner un milieu autonome. Il m’avait confié  la provenance de ces poissons mais je l’ai oublié ; puis ils finirent par mourir comme tout le monde et lui aussi. Il s’appelait Dujardin Weber Emile. Si dans une grotte vous trouvez les initiales  DWE gravées  vous saurez qu’il avait déjà étudié le lieu mais il ne publiait pas forcément ses études et en particulier la découverte d’un dinosaure dont il avait chez lui un morceau de fémur ou tibia je ne sais plus. Il me disait s’ils veulent le trouver qu’ils le cherchent.    

Commenter cet article