Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

vebre09marseille-histoire fleursetgraindesel

Ce blogue a pour but de vous faire part de mes recherches, bien modeste, sur l’histoire de Vèbre et de sa région. Mais aussi de mettre en ligne un peu d’histoire des plantes du jardin botanique de Marseille; mon lieu de résidence. Le tout agrémenté de photographie et d’autres textes.

Publié le par Ponpon de Pey
Publié dans : #Vie
Amenrenef, il s’appelait

Il était égyptien.

Une momie égyptienne intacte découverte près de Louxor

Par des archéologues espagnols 

Voir la vidéo sur :

ww.maxisciences.com/momie/une-momie-egyptienne-decouverte-en-excellent-etat-pres-de-louxor_art38964.html

Copie du texte publié sur :

Publié par Maxime Lambert, le 15 novembre 2016

En savoir plus : 
http://www.maxisciences.com/momie/une-momie-egyptienne-decouverte-en-excellent-etat-pres-de-louxor_art38964.html
Copyright © Gentside Découverte

 

Après quelques années de recherche, la découverte d’une momie égyptienne près du site de Louxor a été officialisée dimanche par le ministère égyptien des Antiquités. Selon l’organisme gouvernemental, celle-ci serait en parfait état de conservation.  Une momie vieille de plusieurs milliers d’années a été retrouvée à proximité du site de Louxor, sur la rive ouest du Nil, dans le sud de l’Égypte. La découverte, réalisée par une équipe d’archéologues espagnols, a été rendue public ce dimanche 13 novembre par une annonce officielle du ministère égyptien des Antiquités. Selon le communiqué, la momie et son sarcophage reposaient dans une tombe située non loin du "Temple des millions d'années" construit par Thoutmosis III, un pharaon de la 18e dynastie. Des fouilles menées sur le lieu de sépulture par l’équipe de l’Instituto de Estudios del Antiguo Egipto de l’université de Malaga a permis d’en révéler l’existence. L’événement remonte à quelques années plus tôt. Les chercheurs ont toutefois tenu à évaluer les vestiges avant de divulguer leur existence au public. Leurs premières analyses ont été à la hauteur des attentes, mettant en avant la valeur inestimable de la trouvaille. Un excellent état de conservation Pour le ministère égyptien des Antiquités, il s’agit là d’une "très belle momie". En témoignent les images qui accompagnent la publication de l'organisme gouvernemental. A travers les clichés, il est possible d’admirer le magnifique sarcophage en bois, orné de peintures de couleurs vives. A l’intérieur de celui-ci, la momie est enveloppée dans "un cartonnage en très bon état", souligne le communiqué. Cette protection, composée de plusieurs couches de lins et recouverte de plâtre, a permis au corps du défunt de traverser les âges et de faire face aux épreuves du temps. L’enveloppe est d’ailleurs elle aussi décorée. Elle arbore notamment des symboles colorés rappelant les représentations religieuses de l'Ancienne Égypte. Parmi ces ornements, les archéologues ont identifié ceux des déesses Isis et Nephtys déployant leurs ailes et des quatre fils d’Horus. Une momie vieille de 3.200 ans Des études de datation ont par ailleurs permis de dater l’âge du tombeau et de la momie. Selon les résultats, le lieu de sépulture remonterait à la troisième période intermédiaire située entre 1075 et 664 avant notre ère. Quant au défunt, il serait mort il y a environ 3.200 ans. Après avoir étudié la momie et son sarcophage, l’équipe de recherche pense qu'il s’agit d’un membre de la noblesse nommé "Amn eir nef" ou "Amenrenef", un titre qui signifie "serviteur de la maison royale".  Publié par Maxime Lambert, le 15 novembre 2016 Vous nous aimez déjà ?Ne plus afficher 

Aux dernière nouvelles la momie à fait savoir qu'elle voudrait occuper une place au gouvernement ! Surprise des archéologues qui s'attendent à son réveil d'un moment à l'autre.

Cela ne les fait pas rire car ils ne veulent pas se retrouver avec un nouvel Belphégor.

 

Commenter cet article